10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 19:16
Suicide du preneur d'otages de Pôle emploi

Rue89 9 mars 2015

Suicide du preneur d’otages de Pôle emploi qui avait appelé Rue89

C’était il y a un peu plus de trois ans, Christian Denisot avait craqué : il avait pris en otage, avec une arme qui se révéla factice, la directrice de son agence Pôle emploi, dans le XIe arrondissement de Paris, et avait appelé Rue89 pour revendiquer son geste. Il avait rédigé un « manifeste » un peu confus dans lequel il réglait à la fois ses comptes avec Pôle emploi, et réclamait la libération de la Palestine.

J’étais resté plusieurs heures au téléphone avec lui, sans nécessairement parler. Mais il voulait un « témoin » au cas où les forces de police donneraient l’assaut.

Je l’entendais alors discuter avec la directrice de son agence à propos de son propre dossier, négocier avec la police sur une autre ligne ; parfois, il revenait bavarder avec moi... Finalement, il se rendit, satisfait d’avoir réussi à faire les titres des radios et des sites, et d’avoir attiré l’attention sur son affaire.

La justice n’oublie pas

En fin de semaine dernière, Christian Denisot s’est suicidé. Entre ces deux dates, il avait passé quatre mois en détention provisoire, avant d’être remis en liberté. Il avait retrouvé un emploi grâce à une association, et avait repris une vie régulière.

Le mois dernier, il reçut une convocation pour son procès, car si la justice est lente, elle n’oublie pas et suit son cours inexorablement.

Selon ses proches, il en avait été profondément perturbé, tout avait de nouveau basculé dans sa tête : il redoutait plus que tout de retourner en prison alors qu’il voulait revivre normalement. Sans rien laisser paraître à son entourage immédiat, il a pris sa décision, et a mis fin à ses jours.

Epilogue tragique d’un destin contrarié. Enfant, Christian Denisot rêvait d’être policier, selon ses proches... Il s’est progressivement marginalisé, coupé de sa famille, sans jamais trouver un équilibre.

Pour avoir « croisé » sa vie pendant quelques heures, à un moment dramatique, je reste marqué par ce désespoir, et le fait que rien ni personne dans cette société ne peut réellement venir en aide à un individu brisé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

antoine lepair 16/09/2016 11:48

je m'appelle Antoine Lepair , je confirme également d'avoir obtenir un prêt de 25.000€ chez madame Mariane ROUXANE.Je vous envoie ce témoignage suite à un service que m’a rendu une dame lorsque j'étais à la recherche d’un prêt d’argent.Grâce à Madame Mariane ROUXANE j'ai retrouvé les sourires aux lèvres. C’est grâce à lui que j'ai reçu un prêt de 15.000€ et plusieurs de mes collègues ont également reçu des prêts de cet homme sans aucunes difficultés. Je vous conseille de ne plus vous trompez de personne si vous voulez effectivement faire une demande de prêt d’argent pour votre projet et tout autre. Je publie ce message parce que Madame Mariane ROUXANE m’a fait du bien avec ce prêt. C'est par le bien d'un ami que j'ai rencontré cette dame honnête et généreuse qui m’a permis d’obtenir ce prêt. Alors je vous conseille de la contacter et elle vous satisfera si vous êtes dans de graves problème pour tous les services que vous le demanderez. Voici son adresse électronique: marianerouxane@gmail.com

christian 03/03/2016 15:07

Christian, reposes en paix.

Amie 10/06/2015 19:38

Christian était un ami que je ne voyais plus depuis longtemps. C'était qqn de chouette, de sportif, avec un vrai talent pro ! Il etait discret et tpujourq a l'écoute. Quel triste destin. Il ne méritait pas ca. Repose en paix.

Laurent 21/05/2015 22:02

Ce type de situation montre une grande détresse. Nous avons la critique facile avec les chercheurs d'emploi mais ces personnes sont dans une situation précaire inquiétante. C'est une situation qui peut être difficile à gérer lorsque l'on a des responsabilité ou des personnes à charge.

ta tatie 02/04/2015 15:38

C'est bien triste d'être brisé comme cela. Beaucoup souffre et se résigne.
Oui les demandeurs soufrent et on ne nous l'apprend plus, à nous, les jeunes conseillers. Dommage, on serait plus humain, et à même d'adoucir un système qui se veut aveugle et brutal. Pourtant l'assurance chômage fait partie de nos avantages à tous, sauf les non salariés. C'est toujours ça.
La justice aussi se révèle plus pénalisante que réparatrice, parfois ou souvent?.. Vaste débat.
La guerre quelle qu'elle soit, civile ou pas n'a jamais arrangée les affaires de qui que ce soit à part les vendeurs d'armes. Développons plutôt la solidarité et un autre système économique. C'est d'ailleurs déjà bien parti !
Je reste positif.

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche