30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 05:53

Le Figaro  30 septembre 2014

Pôle emploi: un bug en prévision

Alors que le dispositif des droits rechargeables doit entrer en vigueur demain mercredi 1er octobre, le système pourrait connaître des problèmes informatiques.

La mesure phare de la convention d'assurance chômage qui doit entrer en vigueur le 1er juillet pourrait connaître un bug, à en croire Le Parisien-Aujourd'hui en France. De fait, « le logiciel censé mettre en musique cette petite révolution des droits rechargeables ne serait pas opérationnel avant le 20 octobre», selon le quotidien.

Résultat : des milliers de chômeurs indemnisés par l'Unedic pourraient ne pas être indemnisés. Ces derniers pourraient être contraints d'attendre fin novembre pour toucher l'allocation de solidarité spécifique (ASS) versée sous conditions de ressources aux plus démunis.

---------------------------

Le Parisien  30 septembre 2014

 

Chronique d'un bug annoncé à Pôle emploi

 

Chômeurs. 

Se­lon nos info­rmations, le système info­rmatique censé gérer les droits rechar­geables a du re­tard à l'allu­mage.

 

DEMAIN, C'EST LE JOUR J de la mise en oeu­vre différée d'une des me­sures phares de la convention d'as­su­rance chômage entrée officielle­ment en vigueur le 1 er j­uillet, celle des droits rechar­geablesDéjà, dans les cou­loirs de Pôle em­ploi, les agents re­doutent le pire. Des mil­liers de chômeurs in­demnisés par l'Unédic -- et visés par ces chan­ge­ments -- risquent de se re­trouver sans un centime à la fin du mois d'octo­bre. Et ce n'est pas tout : les dossiers des deman­deurs d'em­ploi en fin de droits à l'as­su­rance chômage qui seront déposés à co­mpter du 1 er octo­bre pour­raient ne pas être traités avant le 19 no­ve­m­bre. En clair, ils risquent d'attendre fin no­ve­m­bre (soit deux mois) pour toucher l'al­location de solidarité spécifique (ASS) versée sous conditions de re­ssources aux plus démunis. Au coeur de ce bug annoncé, le lo­giciel censé met­tre en mu­sique cette pe­tite révolu­tion des droits rechar­geables qui ne sera pas opérationnel avant le 20 octo­bre, selon nos info­rmations.
Quatre mois de délais supplémentaires n'auront donc pas suffi à adapter le système info­rmatique. Certes, les 39 000 agents de Pôle em­ploi sont auj­ourd'­hui fin prêts pour ce nouveau calcul des droits, car ils ont reçu une fo­rmation accélérée (entre un et deux jours). Mais beaucoup en sont re­sso­rtis esto­maqués par ce qu'ils ont entendu de la bouche même de leurs fo­rmate­urs : « On nous a dit, sans s'en cacher, qu'on ne pour­rait pas en­trer sur le système info­rmatique avant le 20 octo­bre pour actu­aliser la situ­ation des deman­deurs d'em­ploi; que cela allait générer de gros re­tards dans le ve­rse­ment des al­locations, voire des ruptures de paie­ment. Je préviens déjà les gens. Car on va voir arriver à l'accueil des chômeurs très en colère. Et rien n'est prévu », raconte, ango­issé, cet agent de Pôle em­ploi de banlieue parisienne qui ne sait déjà plus où donner de la tête tant l'af­flux des chômeurs est continu de­puis des mois. Et de reconnaître : « Il y a touj­ours des pe­tits couacs avec les nouve­lles règles, mais là, c'est trop! »
La situ­ation pour­rait bien tourner au vinaigre en cette période sociale très ten­due. Les signataires de la nouve­lle convention d'as­su­rance chômage (CFDT, FO et CFTC), déjà vive­ment contestés par les inte­rmittents du spectacle et les cadres, s'en se­raient certaine­ment bien passés. Dans les QG syn­dicaux, c'est d'aille­urs… le silence radio. Pas un mot, pas même une mise en garde tant l'em­bar­ras sem­ble grand. Seul un tract sur le blog de FO-Pôle em­ploi d'Ile-de-France -- assez confidentiel -- a tiré la sonne­tte d'alarme le 24 septe­m­bre.
L’entrée en vigueur d’un nouveau mode de calcul des droits à l’as­su­rance chômage im­plique d’adapter les lo­giciels de Pôle em­ploi. Les agents craignent qu’ils ne soient pas opérationnels à temps. 

 

A l'Unédic, on se voulait pourtant ras­su­rant hier soir : « Pôle em­ploi nous a assuré que des me­sures avaient été prises pour que les dossiers soient traités dans les temps. » « C'est un sujet assez co­m­pliqué, nous répond-on à Pôle em­ploi. Mais il y a des me­sures qui seront mises en place. » Ainsi, ex­plique un des res­ponsables, « toutes les agences se sont organisées de façon à pouvoir étu­dier et gérer les dossiers entre le 20 octo­bre et le début no­ve­m­bre, les al­locations chômage n'étant versées qu'à partir du 8 du mois ». Quant aux dossiers de demande d'ASS, Pôle em­ploi s'engage à ve­rser, à titre transitoire, les al­locations avant de recalculer les droits. « On va libérer du temps aux agents pour qu'il n'y ait aucun re­tard de paie­ment ni rupture de ve­rse­ment. »

 

L'Unédic, l'o­rganisme qui gère l'as­su­rance chômage, a pronostiqué hier une pour­suite de la hausse du chômage, avec 44 000 deman­deurs d'em­ploi sans activité supplémentaires d'ici à la fin de l'année et 96 000 de plus en 2015. 

 

par Cathe­rine­ Gasté
-------------------------

Le logiciel de gestion des nouveaux "droits rechargeables", qui entrent en vigueur mercredi, ne sera opérationnel que le 20 octobre, a confirmé mardi Pôle emploi, assurant que ce décalage n'aurait "aucun impact" sur l'indemnisation des chômeurs.

Le Parisien avait révélé l'affaire, dans son édition de mardi. "C'est vrai, ça fait longtemps qu'on a cette date en tête, mais en aucun cas il ne s'agit d'un bug informatique", a réagi Thomas Cazenave, directeur général adjoint de Pôle emploi, auprès de l'AFP. "C'est un sujet d'organisation interne à Pôle emploi qui n'a aucun impact sur les demandeurs d'emploi et, en particulier, sur le versement de leurs allocations", a-t-il assuré.

 

Selon Le Parisien, des milliers de chômeurs indemnisés risquent de se retrouver sans un centime à la fin du mois d'octobre. Le quotidien affirme également que les chômeurs arrivant en fin de droits risquent d'attendre deux mois pour toucher l'allocation de solidarité spécifique (ASS).

"Pas de rupture d'indemnisation"

Faux, rétorque Pôle emploi, qui assure "s'être organisé en interne pour gérer la période transitoire entre le 1er et le 20 octobre". L'opérateur a demandé à ses équipes de traiter les dossiers non concernés par les "droits rechargeables" avant le 20 octobre. Au cours des dix derniers jours d'octobre, ils devront traiter les autres dossiers, "sans incidence sur les demandeurs d'emploi" qui sont indemnisés début novembre. En outre, concernant l'ASS, "il n'y aura pas de rupture d'indemnisation" non plus, assure Thomas Cazenave.

Auparavant, les demandeurs d'emploi remplissaient leur demande d'allocation trente jours avant expiration de leurs droits à indemnisation chômage. Mais avec le nouveau système, un demandeur d'emploi en fin de droits peut, s'il a retravaillé au cours des vingt-huit derniers mois, gagner de nouveaux droits. En théorie, il faut donc attendre la date d'expiration pour vérifier que de nouveaux droits n'ont pas été obtenus, avant de faire la demande d'ASS. "Effectivement, si on appliquait texto ces règles-là, il risquait d'y avoir un décalage d'un mois entre l'indemnisation chômage et l'allocation de solidarité, concède M. Cazenave. Mais nous avons choisi, avec l'Unédic, de continuer d'envoyer la demande trente jours avant pour les demandeurs d'emploi pour lesquels nous n'avons pas détecté de droits rechargeables, quitte à régulariser la situation ensuite s'ils ont retravaillé durant les trente derniers jours."

Côté syndical, "c'est loin d'être aussi catastrophique que ce qu'écrit Le Parisien", estime Bernie Billey, déléguée syndicale centrale CFDT, interrogée par l'AFP. "Les conseillers vont certainement se retrouver en surcharge à un moment, c'est normal que ça leur fasse peur, concède-t-elle. Mais il n'y aura pas de rupture de paiement."

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

Sj31 22/10/2014 22:25

Hummm, je n'ai JAMAIS dis que tout allait bien. A la différence, que , entre "passer son temps à critiquer" et "aborder une problématique réelle", il y a une différence. Dans ce que tu dis,
forcément, je n'ai rien à redire... Depuis la rentrée l'accueil est une souffrance, des heures d'attente, donc des heures de pression pour les conseillers... de l’agressivité, des mots qui ne
devraient pas exister... Une livraison qui plante tout, et une quantité de travail sans nom : OUI, je suis d'accord... Et quelque soit le poste, les conseillers galèrent..

Opération DALS : j'y ai passé ma journée afin de faire baisser les stocks : on en traite 50, il en rentre 100...

Bien sur que tout cela est une réalité.

Ce qui me gonfle, c'est la critique systématique, avant même que le problème ne soit arrivé.

Bonne soirée,

remy 22/10/2014 09:45

Pardon...les fautes...je sais

remy martin 22/10/2014 09:44

mais oui sj31 tout va bien...rien ne marche depuis lundi. droit de retrait dans plusieurs agences en P.C, et pas que des collègues faisant de l'accompagnement(c'est tellement con
l'accompagnement...)aucun entretien EID de valider depuis lundi800 DAL en attente(?) dans le 86...DUNE fermé ce jour...tout baigne, mais c'est vrai que de fainéants ces neuneux à l'accueil et en
reception public.Ah mais c'est vrai dans ma région les agents GDD ne font pas d'EID.Aucun...c'est tellement nul l'EID

sj31 20/10/2014 23:36

Lol... je n'étais pas passée depuis mon commenotaire :) j'ai bien fait car du coup c'est marrant tellement certains en deviennent patetiques. .. et je critique les collègues, les rra (car c'est
bien connu ils n'en foutent pas une, et PE car rien ne va... en attendant. ... vous êtes ravis de votre paye à la fin du mois alors que... en.général ceux qui crachent le plus ici, ne doivent pas
mettre toute leur énergie dans leur travail ainsi que dans l'accompagnement du DE... oui il y a des pb, oui il y a des disfonctionnements. .. ceux à qui ça ne convient pas peuvent aller voir
ailleurs, ça laissera la place à ceux qui veulent essayer de bosser :) c'est pourtant si simple. .. au moins vous contribuez à la baisse du chômage. ...

Fripouille 09/10/2014 18:10

nous aussi on a des plantages oui mais en plus on doit supporter les collegues comme toi baygonvert
double peine...

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche