30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 00:25

3681341386725

METRONEWS  29 janvier 2015

Le chômage tue : "Après un an d'inactivité, l'espérance de vie diminue"

INTERVIEW – Le nombre de chômeurs sans activité a progressé de 5,7% sur l'année 2014. Un pourcentage inquiétant selon le psychiatre Michel Debout, qui alerte sur le risque de traumatisme engendré par le chômage.

En 2014, le chômage a fortement augmenté. Le nombre de chômeurs sans activité a progressé de 5,7% sur l'année. Le chômage de longue durée s'est lui aussi amplifié : le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi depuis plus d'un an a bondi de 9,3% en un an. Concernant les chômeurs inscrits depuis trois ans ou plus, la hausse atteint 19,1% sur un an. Pour le professeur Michel Debout, auteur avec Gérard Clavairoly de l'ouvrage "le traumatisme du chômag - Alerte sur la santé de 5 millions de personnes (Éditions de l'Atelier, janvier 2015), le chômage est un problème de santé publique.

Qui dit chômage, dit forcément problème de santé ?
Non, il ne s'agit pas de dire que tous les chômeurs sont malades. En revanche, on peut parler de risque sur la santé. La perte d'emploi peut constituer – ce n'est pas automatique – un psycho-traumatisme et engendrer un état de stress. Celui-ci se traduit par une perte d'appétit, de sommeil, d'irritabilité et autres signes d'anxiété et ainsi aboutit à une perte d'estime de soi. À tel point que l'augmentation du chômage est corrélée à l'augmentation du nombre de suicides.

L'absence d'emploi peut-elle entraîner des pathologies autres que psychiques ?
Oui, cet état anxieux peut aussi causer des maladies circulatoires (hypertension, infarctus), une chute des défenses immunitaires et des rechutes de maladies comme le cancer. Quand on est fragilisé par ce genre de situation, on est plus exposé au développement de pathologies. Résultat : après un an de chômage, les personnes sans emploi voient leur espérance de vie diminuer d'une année par rapport aux travailleurs.

Quels sont les signes qui doivent alerter ?
Le "syndrome de la robe de chambre" est un signe d'alerte. Quand les chômeurs ne prennent plus la peine de s'inscrire dans le quotidien, n'organisent plus leur journée, ne mangent plus à des horaires réguliers, ne sortent plus et se replient sur eux-mêmes, c'est qu'ils entrent dans une spirale qui les tire vers l'isolement et peut être mortifère. Idem quand on constate une augmentation du tabac ou de la boisson.

Quelles solutions proposez-vous ?
Aux chômeurs, je dis que ce n'est pas de leur faute, qu'il ne faut pas culpabiliser et qu'ils ne doivent pas s'isoler. Gardez du lien humain et social, en pratiquant par exemple une petite activité sportive, culturelle ou associative. Aux politiques, je suggère de rendre obligatoire un rendez-vous médical dans les deux-trois mois qui suivent la perte d'emploi. Ce serait l'équivalent du médecin du travail pour les chômeurs. Ils ne sont pas tous malades mais puisqu'il y a un risque il faut qu'il y ait prévention. On leur signifierait que leur santé intéresse la société entière et qu'on ne les abandonne pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

Capucine 02/02/2015 22:44

Une médecine du travail ne serait pas du luxe pour les DE.

Le chômage rend malade et isole.

Jean-Pierre NGUYEN 02/02/2015 18:42

Bonsoir Bérénice,

Serait-ce léger de dire au 100.000 futurs chômeurs de 2015 qu'ils auront des problèmes de santé du fait du chômage ?

Bonne chance Bérénice,

Jean-Pierre NGUYEN

berenice 02/02/2015 16:04

Est-ce vraiment le chômage qui stresse ou bien la perte de revenus ?
Proposer une "petite activité sportive" à quelqu'un qui se demande comment payer son loyer, n'est-ce pas un peu léger ?

Jean-Pierre NGUYEN 31/01/2015 23:11

Bonsoir à toutes et à tous,

Il y a encore beaucoup d'argent à se faire sur le dos des chômeurs, surtout sur ceux de longues durées (plus d'un an).

Pourquoi suis-je le seul de mon agence à donner les adresses des associations de défense des chômeurs ?

Pourquoi sommes-nous si peu nombreux à rencontrer les chercheurs d'emploi dans leurs associations pour les aider à sortir des rapports "tendus" qu'ils ont avec l'institution Pôle-Emploi ?

Bonne chance à toutes et à tous,

Jean-Pierre NGUYEN

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche