9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 19:39

 

L'EXPRESS  9 février 2015

Chômage longue durée: le plan de Rebsamen sent le réchauffé

Le ministre du Travail François Rebsamen a présenté ce lundi une vingtaine de mesures destinées à mieux accompagner les chômeurs sans emploi depuis plus d'un an. Plusieurs annonces ont un air de déjà-vu. 

"Parce qu'il abîme, stigmatise, le chômage de longue durée est une menace pour la cohésion sociale"... Face à l'explosion du nombre des demandeurs d'emploi, le ministre du Travail François Rebsamen a tenté ce lundi de se montrer à la hauteur de l'enjeu, en dévoilant une vingtaine de mesures pour aider ceux qui recherchent un poste depuis plus d'un an. Un grand nombre d'entre elles avaient pourtant déjà été évoquées par le passé, laissant souvent une impression de déjà-vu. 

Accompagnement intensif et formation

Le premier volet du plan doit aider les chômeurs à "retrouver le chemin de l'emploi". François Rebsamen a déclaré que Pôle emploi doublerait le nombre de places en accompagnement intensif, pour que 460 000 demandeurs d'emploi en bénéficient. "Ce chiffre figurait déjà dans la nouvelle convention entre l'Etat et Pôle emploi", regrette Pierre-Edouard Magnan, délégué fédéral du Mouvement national des chômeurs et précaires, qui déplore une annonce "réchauffée" et limitée. "Rapporté aux 2,2 millions de chômeurs longue durée, on ne touche toujours que 20% d'entre eux", poursuit-il. 

Le ministre a aussi annoncé que dès mars, tous les chômeurs avec un projet de formation éligible au compte personnel de formation (CPF) auront droit à une "formation qualifiante gratuite. Ce dispositif a remplacé le DIF (droit individuel à la formation) début janvier 2015. Les demandeurs d'emploi ayant accumulé des heures de DIF pourront les utiliser dans ce cadre pour suivre une formation. Des incertitudes demeuraient pour les demandeurs d'emploi n'ayant pas d'heures. Le ministre a levé le voile sur ce point. Il a précisé que le CPF sera abondé de 100 heures par le Fonds paritaire de Sécurisation des Parcours professionnels (FPSPP) qui disposera à cet effet d'une enveloppe de 222 millions d'euros en 2015. Des compléments de financement pourront être mis en place par Pôle emploi et les Régions pour que la formation suivie par le demandeur d'emploi (et éligible au CPF) puisse être intégralement prise en charge. 

Deux nouveaux contrats pros basés sur le principe de l'alternance voient aussi le jour. 

  • Un contrat de professionnalisation "nouvelle carrière" s'adresse aux demandeurs d'emploi seniors, de 50 ans et plus, ayant bénéficié "d'une longue expérience professionnelle" et devant adapter leurs compétences. D'une durée plus courte que le contrat de professionnalisation actuel, il verra alterner au moins 150 heures de formation avec des périodes de mise en pratique professionnelle "sur le poste". Il devrait permettre au demandeur d'emploi d'obtenir une qualification professionnelle ou d'accéder à des certifications partielles. Avec quelles rémunérations? Et dans quel cadre? Le dossier de presse du ministère laisse entendre qu'ils s'inscriraient dans le même cadre législatif que le contrat de professionnalisation actuel dit "de droit commun. Il devrait être mis en place dès le 1er semestre 2015.
  • Un contrat de professionnalisation "nouvelle chance" devrait être aussi crée, mais aucune date n'est précisée. Destiné aux demandeurs d'emploi très éloignés de l'emploi, il sera plus long que le contrat de professionnalisation actuel. Le contrat pourrait être porté à 24 mois, comme cela existe déjà pour certains publics: travailleurs handicapés, bénéficiaires du RSA, par exemple. Le parcours de formation serait décomposé en deux phases: l'une permettant l'accès au socle de compétences (financement possible avec le compte personnel de formation) et une phase de formation qualifiante proprement dite. Ces formations alterneraient avec des périodes d'immersion progressive à un ou plusieurs postes. Le ministère précise qu'il pourrait éventuellement être ciblé sur des formations menant à des métiers en tension et qu'il nécessite une évolution législative (extension de la dérogation de durée et la nature des actions de formation).

Logement, santé, garde d'enfant...

Sont aussi prévues des pistes sur l'accompagnement "global" des chômeurs, destinées à combattre les "freins périphériques à l'emploi": problèmes de logement, de santé, etc. Pôle emploi avait déjà annoncé qu'il travaillait sur la question grâce à des partenariats avec les conseils généraux. François Rebsamen a cette fois évoqué un "dispositif de garantie de loyer" et un "bilan de santé du demandeur d'emploi". "Difficile d'être contre. Cela peut faciliter la vie d'un certain nombre de chômeurs, car retrouver un logement sans emploi stable relève quasiment de l'impossible, juge Pierre-Edouard Magnan, du MNCP. Mais le problème du chômage longue durée dépasse malheureusement de loin ce type de mesures, qui ne crée pas d'emplois." 

Dans la même veine, François Rebsamen a promis le déploiement d'un "dispositif de réservation de places en crèche d'entreprise pour les demandeurs d'emploi parents isolés". Pôle emploi a expérimenté depuis mars 2014 un partenariat avec les crèches People & baby pour proposer une solution de garde aux parents lors d'entretiens d'embauche ou de formation. Quelques mois plus tard, sa mise en oeuvre s'avérait pourtant difficile, comme le relevait sur son blog Michel Abhervé, spécialiste de l'insertion. 

Rassurer les employeurs

Le troisième axe des annonces consiste à rassurer les entreprises qui embauchent des chômeurs de longue durée. C'est le cas de la mise en situation professionnelle. La mesure n'est pas une surprise, car elle est déjà prévue par la loi depuis mars 2014, mais elle sera mise en place "dès le début 2015". "C'est la possibilité pour les chômeurs de longue durée de faire un séjour d'un ou deux mois dans une entreprise prête à les embaucher, quand ils sortent d'un contrat d'insertion ou d'un parcours d'accompagnement renforcé chez Pôle emploi", explique François Soulage, président du collectif Alerte, qui a été mis à contribution pour formuler des propositions, dont celle-ci. En cas d'échec, le chômeur revient au statut qu'il avait quitté. D'après le ministre, des grandes entreprises - GDF Suez, RATP... - se sont déjà engagées à en organiser 5000. 

Dans la lignée, François Rebsamen a aussi annoncé une prestation de "suivi dans l'emploi", un accompagnement de six mois des demandeurs d'emploi recrutés. "Cela revient à dire à l'entreprise 'vous allez embaucher quelqu'un qui a peut-être encore des problèmes de logement, de santé, d'addiction, etc., mais vous n'avez pas à vous en préoccuper', puisqu'il continuera à être suivi par un acteur de l'insertion, détaille François Soulage. C'est à nos yeux la mesure la plus innovante." La médiation prendra la forme de rendez-vous réguliers ou à la demande. 

Plus de 2,2 millions de chômeurs pointent à Pôle emploi depuis au moins un an, soit 43% de l'ensemble des inscrits, si l'on compte ceux qui exercent une petite activité. 705 000 demandeurs d'emploi restent bloqués sur les listes de l'opérateur depuis plus de trois ans, un chiffre en hausse de 19,1% sur un an. 


Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

questionbête 13/02/2015 10:45

Sacré JPN, j'adore les réponses pleines de certitudes sans connaitre réellement le fond de pensée des gens et surtout lorsquelles sont empreintes d'idéologie.Créer de l'emploi reste possible si l'on choisi une autre voie économique et que l'on réparti meiux certaines richesses crées par la "finance" mais la il faut des "corones" ...Je n'ai jamais parlé de diminution de salaire c'est ton idéologie qui biaise ta réponse...Le code du travail peut et doit être réformé aujourd'hui sans pour autant que cela signifie un recul des droits des travailleurs mais juste une réelle simplification de ce merdier ...j'ai voulu créer une boîte et j'ai renoncé à cause de cela et me fait pas rire avec le statut d'auto-entrepreneur...Quand à réinstaurer les emplosi "locaux" il ya longtemps que je fais parti d'une AMAP , que je ne fréquente plus les "temples du commerce" et que je fais marcher le plus possible le commerce de proximité de ma commune et des 15 kms autour...alors arrêtes de voir des méchants capitalistes partout et cesse de penser pour les autres merci ...c'est peut être pour cela que j'ai rendu marte au PCF et à la CGT il y longtemps.

Pasqualito 17/02/2015 19:23

Nous avons tous peurs pour la France de demain : des pensions de retraite revues à la baisse et pas uniquement pour les plus favorisés, une protection sociale semi ou quasi-privatisée...une Vème république gangrenée...c'est tout je m'arrête ! lol !

questionbête 15/02/2015 20:50

MDR oui je t'aime aussi JPN et tu sais si pour toi le bonheur est sur un bateau le mien est dans le pré et ça tombe bien il est juste devant ma porte ...pas besoin d'aller aussi loin que toi pour le trouver.et pour te rassurer mes collègues m'apprécient , mes "chefs" je les em....... et les personnes dont je m'occupe m'ont souvent remercié ...Quant à ma compagne à qui je viens de faire lire ton post elle est morte de rire. Alors va ou le vent te mènes et arrêtes la pensée unique mais acceptes de confronter ton savoir à celui des autres ...un bon exercie pour cela clique sur le lien :-))

Jean-Pierre NGUYEN 14/02/2015 22:54

Cher Question Bête,

A la lecture de tes propos, nous pouvons ressentir une grande con....fusion de ta part.

Tu n'as pas le moindre humour, ni la compréhension du second degré.

En conséquence tu devrais appeler le numéro vert que t'a fourni la DRH pour exprimer ton malaise .

Je suis vraiment inquiet pour les chercheurs d'emploi que tu rencontres mais aussi tes collègues et tes supérieurs hiérarchiques.

Aujourd'hui, jour de la Saint Valentin, j'espère vraiment que tu n'es pas seul.

Cherches le bonheur Question Bête ........

Bonne chance à toi,

Jean-Pierre NGUYEN

questionbête 14/02/2015 16:13

Salut JPN, pourquoi les entreprises débauchent ? Car les con-sommateurs veulent toujours plus pour moins cher mais veulent gagner des salaires toujours plus élevés en payant le moins d’impôts possible et surtout en "épargnant" donc en devenant complices du système qui vise à produire à bas prix et vendre à coûts réduits pour faire un max de bénefs et récompenser l'actionnaire...Il n'y a plus de communistes mais comment à ce moment la nommer l'ultra-gauche ou la CGT dont tu fais parti ? Il n'y a plus de capitalistes ? Ah comment appeler quelqu'un qui ne veut que gagner plus d'argent au détriment du collectif ?
Enfin bref tout le monde est responsable du chômage toi y compris donc comment créer de l'emploi ...en acceptant de moins con-sommer mais à meilleur qualité et surtout en acceptant de payer le prix ..si je veux gagner 10 euros de l'heure et bien je dois accepter de payer cher ce que j'achète qui sera fabriqué par mon voisin et pas par une pauvre gamine de 12 ans d'un pays que l'on aura avant massacré et ou on aura instauré un régime "complice".
Au fait ou sont fabriqués tes outils de marin ...et combien les as tu payés , quel pays a été pillé pour fabriquer ton ordi, ta calculette, et ton bateau (métaux rares, bois précieux...).
Et oui dur d'être en parfait accord avec ses idéaux n'est ce pas ? Allez bon voyage vers le pays des smartphones fabriqués par des gosses et j'en passe....n'hésitez pas à cliquez sur le lien si vous avez le courage d'affronter une "vérité" :-))

Jean-Pierre NGUYEN 14/02/2015 15:23

Bonjour Question Bête,

Fais un effort pour comprendre mon post ou dois-je en faire l'analyse si tu as du mal à l'interpréter ?

Cesse de voir de l'idéologie dans mes propos pour t'éviter une interprétation erronée !

Il n'y a plus de méchant communiste aujourd'hui en France, ils sont passés chez Marine.

Il n'y a plus de méchant capitaliste en France, ils s'opposent au Front National (cf : le livre de l'ancienne présidente du Medef).

Les seules certitudes que j'accepte, question bête, ce sont les calculs de marées pour rentrer au port sur la côte atlantique sans toucher les hauts fonds, les calculs de courants et les calculs de droite de hauteur en utilisant la trigonométrie, les éphémérides nautiques, ma calculette FX 92 de Casio,t mon sextant pour mesurer des angles, ma montre et des cartes Mercator, sans oublier mon almanach du marin breton 2015.

Pour te rassurer, Question Bête, je possède une montre magique qui a une fonction GPS, Boussole, thermomètre et baromètre au cas ou.

Le pratico-pratique pour savoir où je suis afin d'être sûr d'arriver où je veux !

Je n'ai pas besoin d'idéologie, ni de religion pour avancer sereinement dans la vie.

Bonne chance à toi,

Jean-Pierre NGUYEN

Jean-Pierre NGUYEN 12/02/2015 20:17

Bonsoir Question Bête,

Voilà une proposition sympathique mais pas réaliste.

Pourquoi les entreprises embauchent ?

Cher collègue, si tu réponds à cette question, tu pourras répondre à la question suivante : Pourquoi les entreprises débauchent ?

Pour répondre à l'autre question : Pourquoi les entreprises délocalisent ?

Tu trouveras la réponse dans le différentiel que représente le coût du travail en France et dans les pays de production.

Il est inutile de changer les lois du travail mais revoir les procès de production.

Ce n'est pas en diminuant les salaires que nous pourrons concurrencer la Chine ou l'Inde mais en produisant avec une meilleure qualité en utilisant des robots pour remplacer la main d'œuvre.

Nous devons faire la même révolution économique que celle des années 1950 dans l'agriculture où 50 % de la population active y travaillait alors qu'en 2015 cette population active représente 2,5 %
pour une production multipliée par 5.

Les nouveaux métiers sont à inventer, cher collègue.

La vraie valeur ajoutée dans les produits que l'on produira et vendra en 2025 sera de la matière grise incorporée dans ces nouvelles technologies.

Bonne chance collègue,

Jean-Pierre NGUYEN

question bête 11/02/2015 14:59

Euh pour résoudre le problème du chômage il ne faut pas d'abord créer des emplois et cela passe par une refonte totale de la politique industrielle et économique avec arrêt des délocalisations,
travail de fond sur les réformes sociale et du code du travail etc....mais c'est vari je suis qu'un pauvre agent de pôle emploi qui sait que si les gens ne trouvent pas de travail depuis des années
c'est parce qu'il n'y a pas d'offres d'emploi pouvant correspondre CQFD.

Krymsky 11/02/2015 13:44

" Dans la lignée, François Rebsamen a aussi annoncé une prestation de "suivi dans l'emploi", un accompagnement de six mois des demandeurs d'emploi recrutés. "Cela revient à dire à l'entreprise
'vous allez embaucher quelqu'un qui a peut-être encore des problèmes de logement, de santé, d'addiction, etc., mais vous n'avez pas à vous en préoccuper', puisqu'il continuera à être suivi par un
acteur de l'insertion..."
Ceci est absolument ahurissant.
Je souligne le "vous n'avez pas à vous en préoccuper" C'est le ministre du travail qui parle !

Krymsky 11/02/2015 13:36

" Rassurer les employeurs"
Ben voyons, 6 mois de suivi...et la responsabilité des entreprises dans le logement, la santé, l'addiction...?
C'est Pole-Emploi qui s'en charge ?
Tout ça n'est que de l'existant rhabillé à la vas-vite.
Quand Pole Emploi se portera garant du logement vous me ferez signe, Rebs.
Bien entendu tout ça a déjà été négocié avec les Conseils Généraux...hein ? A letter in ze box.

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche