7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 19:37

L'Humanité  6 décembre 2013

Les chômeurs prennent la rue, samedi, à Paris

Les mouvements de chômeurs (AC!, Apeis, CGT-chômeurs et MNCP) réclament une autre politique de l’emploi et appellent à défiler pour la « prime de Noël », ce samedi à 14 heures 30, place de Stalingrad à Paris. Jeudi, le gouvernement l’a accordée aux allocataires des minima sociaux, mais d’un montant très éloigné des revendications.

Le chômage n’est pas qu’une courbe qu’il s’agirait, selon la promesse répétée de François Hollande, d’« inverser ». Derrière des chiffres et des pourcentages, ce sont des femmes, des hommes, des familles, des existences et des résistances, trop souvent entre sursis et survie. Ce samedi
7 décembre à 14 heures, place de Stalingrad à Paris, les organisations de chômeurs (AC!, Apeis, CGT-chômeurs et MNCP) appellent à manifester, pour la onzième année consécutive, contre le chômage et la précarité, une occasion de montrer quelques-uns des visages de ces dix millions de chômeurs et de précaires en France. Au cœur des revendications, derrière les demandes d’arrêts de radiation et de poursuite sur les trop-perçus à Pôle emploi, c’est aussi une « prime de Noël » de 500 euros pour tous les chômeurs que réclament les mouvements de chômeurs… Jeudi soir, le ministère en charge de la lutte contre l’exclusion a annoncé le versement de cette « aide exceptionnelle », versée depuis l’hiver 1998, marqué par de longues occupations dans de nombreuses ANPE et Assedic, de 152,45 euros (pour une personne seule) aux allocataires de certains minima sociaux (RSA, ASS, AER et ATS). Très loin des demandes des mouvements de chômeurs !

La semaine dernière, le ministère de l’Emploi avait cru déceler dans les derniers chiffres publiés une 
« inversion de la courbe » qui « se dessine », au prix de l’occultation récurrente de la hausse dans certaines catégories et d’un nombre important de radiations. Mais, la semaine dernière, l’Insee a publié des chiffres en augmentation pour le troisième trimestre : le chômage atteint les 10,5 % (10,9 % avec l’outre-mer). Le taux de chômage des jeunes reste stable, mais à 24,5 % : aujourd’hui, il reste toujours 664 000 jeunes en recherche d’emploi. Et cela alors que la part des jeunes occupant un emploi est en baisse.

La situation s’aggrave encore

Selon Philippe Waechter, économiste chez Natixis, interrogé par l’AFP, « cela veut dire que certains jeunes ne sont plus nulle part, ni à la recherche d’un emploi ni en emploi, et peut-être un signe d’une certaine désocialisation ». Pour les seniors, la situation s’aggrave encore : 8 % d’entre eux sont au chômage au troisième trimestre, un taux en hausse de 0,5 point sur trois mois et de 1,1 point en un an.

Face à cette situation que n’enrayent pas les politiques de l’emploi de François Hollande et du gouvernement Ayrault, les organisations de chômeurs réclament « une véritable politique de l’emploi et du revenu » grâce à une « autre répartition des richesses ». Elles demandent également « un système d’indemnisation du chômage juste et équitable », l’augmentation de toutes les allocations versées aux chômeurs via l’assurance chômage ou à travers les minima sociaux, une réforme de Pôle emploi avec plus de moyens pour mieux accompagner les chômeurs. Pour les mouvements de chômeurs, la manifestation est également l’occasion de montrer leur vigilance, alors que la négociation sur l’assurance chômage se profile pour le mois de janvier 2014. Pas question pour les chômeurs de laisser le Medef avancer ses billes en réduisant les durées d’indemnisation, en cassant un régime comme celui des intermittents et en remettant sur le tapis la dégressivité des allocations…

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

courage 08/12/2013 20:27

Jean Pierre c'est pas parce que t'es découragé qu'il faut décourager les autres !

Jean-Pierre NGUYEN 07/12/2013 23:49

Bonsoir Aurore,

Cet article est apparu sur votre blog après la fin de cette manifestation !

Donc trop tard pour y aller.

Non, ce n'est pas la raison de mon absence à cette manifestation contre le chômage et la précarité où j'étais au côté des chômeurs précédemment.

Une certaine lassitude peut-être ?

4.000 manifestants pour 1.000.000 de chômeurs en Ile-de-France ! Soit un taux de 0.4 % !

En sachant que parmi les manifestants, la moitié travaille ou est en retraite.

La retraite, c'est pour bientôt donc place aux jeunes pour la défense de leurs droits sociaux.

Bonne chance à toutes et à tous,

Jean-Pierre NGUYEN

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche