8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 17:50

La déclaration des élus et représentants CFDT et CFE-CGC  lors du CHSCT du 26 novembre (CHSCT du Siège)    

"Les élus et représentants CFDT et CFE-CGC prennent acte du rapport qui vient d’être présenté. Toutefois, ils souhaitent préciser qu’ils ont connaissance d’éléments et de faits qu’ils qualifient de graves et importants et qui ne sont ni inclus ni annexés au rapport présenté aujourd’hui devant le CHSCT. Ces faits et éléments feront l’objet d’une communication à Jean Bassères, Directeur Général de pôle emploi, à qui il appartient de veiller à la sécurité et à la santé des salariés qui sont placés sous sa responsabilité et qui doit prendre toutes les mesures garantissant la sécurité de ces derniers. 
Les élus affirment qu’ils ont connaissance, notamment, de méthodes de management d’une grande brutalité et qu’ils en feront un compte rendu écrit exhaustif. Ils ajoutent que, pour eux, ces éléments et faits sont à rapprocher de témoignages recueillis au sein de l’établissement Pôle emploi de la région Limousin. Il n’appartient pas aux élus d’en tirer des conclusions, mais d’en informer le Directeur Général de Pôle emploi qui devra prendre toutes ses responsabilités. 
JPCependant, devant la gravité de la situation, les élus CFDT et CFE-CGC demandent que des décisions rapides soient prises pour qu’un tel drame ne puisse se reproduire et demandent que la nécessaire prudence qui doit présider à la recherche de la vérité n’ait pas pour effet de salir la mémoire de Jacques POTELET et de minimiser les responsabilités existantes. 
Les élus CFDT et CFE-CGC saluent l’implication, l’engagement et la sincérité de tous les membres de la commission. Des remerciements vont également à toutes les personnes – plus de 40 au total – qui, par leur témoignage ont donné du contenu et du sens au travail auquel la commission a pu aboutir dans des conditions difficiles. En effet, freins et obstacles ont dû être surmontés, de même qu’il a fallu résister aux réticences et pressions qui n’ont pas manqué de se faire jour jusqu’à la dernière minute. 
La confiance que les personnes interviewées ont témoignée à l’adresse de la commission et de Pôle emploi nous oblige tous à un devoir d’honnêteté et de responsabilité".

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

SACHA 08/09/2014 13:31

demain ce là fera un an , et tu nous manques Jacques

Maria BRUN 03/01/2014 02:20

Un rapport relatif au suicide de Monsieur JP a été présenté en CHS CT du siège, le 26 novembre 2013.
Les élus y expriment un lien entre ce dramatique évènement et des méthodes d’une grande brutalité dont ils disent avoir connaissance grâce à des témoignages recueillis au sein de l’établissement PE
de la région LIMOUSIN.
Il y aurait donc un dénominateur commun entre deux sites pourtant très éloignés géographiquement. Je n’en suis pas surprise.
Je complète donc les témoignages déjà recueillis en rajoutant le mien. En effet, je suis l’un des agents du Limousin qui a fait l’objet de ces méthodes de management très particulières qui ont
évolué très rapidement avec la fusion : isolement, stigmatisation, interdiction faite aux collègues de m’adresser la parole, de me communiquer des informations, des réunions de service, conférences
téléphoniques qui avaient lieu et pour lesquelles je n’étais pas informée, etc, etc.
De plus, élue titulaire CE, DP j’ai rencontré des difficultés pour l’exercice de mes mandats.
Finalement, en juillet 2012, j’ai reçu une lettre de mission (même si je suis un agent de droit public) qui m’a contrainte à des mutations géographique et professionnelle forcées pour un PLACARD.
Pourtant, au préalable, il n’y a pas eu de diffusion de poste vacant pour la pfam et deux recrutements ont été opérés pour renforcer le SRH.
Du SRH de la région Limousin, où j’étais le dernier agent de droit public, gestionnaire de paie, j’ai été en 72 heures environ, éjectée vers la pfam.
Comment expliquer que j’ai été, en décembre 2011, au cours de la CPL qui traite des opérations de carrières, soit quelques mois seulement avant, le seul agent de droit public à recevoir 3 PVI et
que j’ai été proposée, par l’Etablissement, pour un avancement accéléré ?
Etait-ce donc pour mes compétences professionnelles ou était-ce parce nous arrivions au terme de délai imparti pour le droit d’option et ainsi me mettre en confiance afin que j’opte pour la CCN
pour mieux…
La violence est réelle, difficilement imaginable lorsqu’on ne l’a pas subie.
C'est une douleur intense quotidienne.
Je ne souhaite à personne de vivre ce type d’expérience, sauf … aux collègues et hiérarchiques qui en ont été les complices.
Ces méthodes sont habituellement condamnées.
Pourtant, la plainte que j’avais déposée auprès du Procureur de la République de Limoges, qui l'a instruite pour harcèlement, a finalement été classée sans suite.
Mais, récemment, j’ai pu comparer les faits repris dans le jugement du tribunal de Belfort qui a condamné pour harcèlement un Directeur à tout ce qui m’a été infligé et que je subi encore
aujourd’hui.
La hiérarchie actuelle aura-t-elle le courage de revenir sur ma situation et de me rétablir dans les fonctions qui étaient les miennes au SRH Limousin afin que j’y retrouve mon poste de
gestionnaire de paie ?

Krymsky 10/12/2013 15:11

Re-Tiptop, sans vouloir défendre la CFDT/CGC peut-être que ce qu'ils ont à dire n'est précisément pas possible à écrire...
En tout cas je suis consterné par ce que cette déclaration donne à entendre, je m'attendais plutôt à un grand coup d'édredon...

Krymsky 10/12/2013 15:07

Tiptop No5, JB un supporteur du PSG ? Je croyais que c'était un rugbyman amateur d'opéra. Ou un mélomane amateur de rugby enfin je sais plus tout se mélange dans ma tête...

ArMenBreizh 10/12/2013 14:54

SYNDIQUEZ - VOUS !!!!


rien à foutre du syndicat, prenez celui qui se rapproche le plus de vos idées mais ....



SYNDIQUEZ VOUS !!!!


et rappelez vous, l'UNION fait la FORCE (devise de nos voisins Belges d'ailleurs)


A un moment de notre histoire sociale où tous nos acquis partent les uns après les autres, sous la pression des syndicats patronaux, eh oui, où les salariés sont presque aussi maltraités qu'en
1936, avec des pathologies nouvelles mais toutes aussi meurtrières (dépression, burn out, etc) et on est loin des séminaires pour gérer le stress des années 80, où le salarié redevient un produit
"jetable" mais à qui on demande quand même fidélité et entière coopération, où les salaires ne font que régresser alors même que celui des grands patrons qui sont nommés par l'état, n'ont jamais
autant eu de salaires aussi important ...

SYNDIQUEZ VOUS ! faites grossir le ruisseau de l'UNION, faites le déborder, il n'y aura pas d'autre issue à notre souffrance d'aujourd'hui !

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche