13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 18:50

greve-PE.jpg

AFP  12 juin 2014

Appel à la grève à Pôle emploi le 19 juin

Sept syndicats de Pôle emploi appellent à cesser le travail le 19 juin, pour dénoncer le projet de la direction de modifier les règles qui déterminent les évolutions de carrière. Dans un tract commun, les syndicats (CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, SNU, SUD, Unsa) dénoncent notamment le manque de clarté du projet de nouvelle classification des emplois, qui conditionne la "possibilité de progression et de mobilité professionnelle" des agents, et donc la grille salariale. 

Ils réclament qu'un "véritable déroulement de carrière soit garanti à l'ensemble du personnel" et un "budget compatible avec les enjeux de cette négociation". "Pôle emploi fonctionne selon la grille de classification des Assedic (Pôle emploi est né fin 2008 de la fusion entre les Assedic et l'Anpe, ndlr), qui est un peu obsolète par rapport aux nouveaux métiers. Mais le projet de repositionnement nous semble contesté", a expliqué à l'AFP Christian Fallet, de la CFDT. 

Alors que les négociations ont débuté il y a plusieurs mois, le représentant du personnel reproche aussi à la direction d'"avancer à marche forcée" en voulant boucler cette réforme "d'ici le 1er juillet". Pour la CFE-CGC, le projet de la direction de Pôle emploi pourrait aboutir à "des promotions moins fréquentes", "avec un escalier qui aurait plus de marches, mais des marches moins élevées". De son côté, Colette Pronost, du SNU, s'est réjouie de voir une "intersyndicale presque complète - où seule manque la CFTC", "ce qui n'avait pas été vu depuis 2010" - appeler à débrayer. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

Convaincu 19/06/2014 21:02

J'adore les auto-proclamés "créateurs de droits" qui ne signent jamais un accord et n'arrivent finalement qu'à faire perdre des jours de salaire et des droits au fur et à mesure de leurs
oppositions stériles.
Comme le politique, ce syndicalisme daté se meurt... et c'est tant mieux. Ceux qui ne savent que nous dicter comment penser et agir sont des usurpateurs.
Qu'ils laissent donc la place aux syndicats qui savent écouter et porter la parole des agents, sans déformation idéologique.

Fripouille 19/06/2014 18:51

ah oui tu aimes t'ecouter parler

audacieuse?tu veux dire passeiste

JP 19/06/2014 17:52

Fripouille, prendre le train pour l'Est est devenu suranné. Les médias et tous les réac conventionnés, nous ont fait le coup des milliers de fois.

Cela dit, si le capitalisme était la vertu supreme soyons certains que les millions de chomeurs qu'il génère et les millions de crève la faim dans le monde, autant que les victimes des conflits
armés, n'ont rien compris...ils ne meurent pas, ils n'ont pas faim...ce n'est que du ressenti...

S'écouter parler...une litanie...Bassère te plait + n'est ce pas.

Au passage (hors fripouille), le SNAP Rhone Alpes est à l'Ouest (pas en Bretagne ceci dit) ou alors, en guise de conviction en est encore au stade des temps passés où seul le clergé interlocuteur
unique des seigneurs, pronait la prière, la tolérance, et la soumission, aux aristos.

Piètre syndicalisme que celui qui rabache que le dialogue social, l'apaisement, la pacification, seraient la pierre angulaire de l'obtention de quelques subsides.

Toute l'histoire montre que les avancées sociales (dont bénéficient les SNAPISTES)sont issues des luttes qu'ont menées les populations, les salariés, par l'intermédiaire de la CGT "formatrice",
"audacieuse" et centrale sur le champ syndical.

Fripouille 19/06/2014 15:08

exactement ce que je disai, pas un argument valable

ah si l'argument nguyen,mais qui est,attention,totalement faux
comme quand vous aviez affirme que vous aviez refuse la prime en 2013 parce qu'elle bloquait les nao des trois annees qui suivaient,qui etait faux,protocole a l'appui

arretez de mentir

jp entre nous,tu aimes t'ecouter parler non?
parce que "l'ancien salvateur",rassure moi,tu remontes quand meme pas au temps de l'urss?

jp 19/06/2014 15:00

Une chose est certaine: la DG, au travers de ces classifications, vise la masse salariale au premier chef.

D'ores et déjà les "compétences", et les niveaux, déclinent cet objectif.

Les compétences sont un "fourre tout" qui indéniablement place l'agent dans une constante incertitude, celle qui le conduit à n'etre jamais complet sur le champ des taches innombrables qui lui sont
dévolues. Reste la "gueule du client" pour obtenir soit un échelon, soit une promotion...

Puis viennent se greffer sur ce concept, des éléments de plus en plus versés sur le "savoir etre". Tout un programme pour qui sait ce qu'un site de production peut receler de conflits, d'aléas
mentaux, tout ceci au gré d'une individualisation forcenée du travail.

La classification de l'ex Assédic avait cet avantage d'etre clair (ou presque) en matières de "qualifications", de technicité, d'emplois repères et d'emplois génériques.

Certes, l'amalgame des métiers généré par la fusion sollicitait le réexamen desdites classifications, mais le problème justement c'est qu'elles soient revues "de fond en comble", sans prendre comme
socle justement l'élaboration des anciennes classifications (qualifications, technicité, emplois repères, emplois génériques)...qui excluent les scandaleuses notions de "savoir etre".

Y manquait l'automaticité des attributions soit d'un échelon, soit d'une promotion (quoique en théorie après 3 années dans le vide, l'agent était en mesure de réclamer son obole..)

L'ancien peut etre "obsolète" comme le dit un représentant syndical (ou une). Toutefois, s'y référer peut etre salvateur.

Il y a fort à craindre que les "négociateurs" (souvent ex ANPE) se fassent allègrement rouler dans la farine car peu au fait de ce type de négociation (technique et politique). Les grilles ex ANPE
sont d'une tout autre nature dans le cadre d'un statut public (elles étaient d'ailleurs tout à fait contestables compte tenu des salaires qu'elles induisaient).

Il faut un rapport de force conséquent car le court terme, le moyen terme, risquent d'etre un "chemin de croix" en guise de "déroulement de carrière", mais il faut également l'audace de la
revendication, cette revendication qui sait mettre la barre haute dans l'intéret général.

Cela demande imagination, consciences sociale et politique, et vision de l'avenir (palabrer sur "les compétences" c'est déjà faire le jeu de la DG qui, elle, met la barre haute pour enfler les
agents de pole emploi).

Ce qui est surtout obsolète c'est penser que d'entrer de plain pied dans le langage d'une direction "idéologisée" puisse porter ses fruits. ça a toujours été le contraire.

Les OS qui s'y complaisent (la CFDT par exemple) tentent souvent de récupérer des miettes allègrement et stupidement popularisées après coup, mais les faits ont démontré que c'est surtout la
destruction qui a prévalu au bout du compte car l'essentiel de l'édifice patronal visé a été construit...

Sans audace point d'issue.

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche