30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 19:36

Communiqué de presse des organisations syndicales de Pôle emploi Aquitaine

« TOUT VA BIEN A POLE EMPLOI », c’est le discours lénifiant de Jean Bassères (Directeur Général) et de la Directrice régionale Aquitaine.

Le baromètre social spécialement créé à cet effet « est bon », les agents « sont contents », les demandeurs d’emploi « satisfaits », les entreprises «aussi »

Bref tout baigne ….

Et pourtant, alors que le chômage continue à augmenter, la réalité est toute autre :

  •     des chantiers à marche forcée se succèdent depuis 5 ans
  •     les instances représentatives du personnel ne sont pas respectées, pas plus que le code du travail
  •     le CE Aquitaine a constaté plusieurs entraves à son fonctionnement, entraves confirmées en partie par les services de la DIRECCTE ainsi que par le juge mais non sanctionnées par la justice.

Cette tolérance permet à Pole emploi de continuer à développer tous ses projets, ses chantiers.

Cette situation devient intenable pour les salariés de Pole emploi, comme pour les demandeurs d’emploi. Ordres et contre-ordres se succèdent d’une semaine sur l’autre, voire d’un jour sur l’autre. Seule la Direction ose encore parler de « simplification » dans cet enchevêtrement de mesures, de bouleversements organisationnels pourtant sensés améliorer le service rendu au demandeur d’emploi. Les conclusions de l’expertise pour RISQUES GRAVES sur la santé des salariés, menée en Aquitaine, en 2012, à la demande du CHSCT sont pourtant alarmantes. Une nouvelle expertise pour risque grave vient d’être votée pour un site aquitain la semaine dernière.

Aujourd’hui, face au refus de la direction de mener un dialogue loyal, tous les élus ont quitté la séance du Comité d’Etablissement pour dénoncer ces pratiques inacceptables mettant en danger les agents, quelles que soient leur fonction et/ou leurs cadres d’emploi.

Les organisations syndicales de pole emploi Aquitaine  CFDT – CGT – FO - SNU – SUD

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

Krymsky 09/02/2014 15:25

Et surtout Buffet avait dit ça me semble-t-il [ que nous ( les riches ) avons gagné la lutte des classes ] vers 2007 soit juste avant la crise financière qui a donné très chaud à ses bourses et
beaucoup relativisé sa victoire.
Il n'a pas redit la même chose depuis.
Hasta la vista !

Krymsky 09/02/2014 15:11

JPN,
je renonce tout à fait à essayer de te convaincre. Mais quand tu évoques la jurisprudence tu réponds à côté, je ne critique pas les actions syndicales en bloc ni la jurisprudence : en revanche je
dis que la judiciarisation des relations sociales est la marque de la faiblesse des syndicats en france, de même que le fait que les relations sociales et les relations des "partenaires sociaux"
aient été réglées par la loi et non par la convention entre les parties patronales et salariés directement .
Enfin d'une manière générale et pour rejoindre Fripouille qui est beaucoup plus réaliste que toi et aussi peu idéologue que moi, le syndicalisme français mélangea allégrement, et quand ça lui
convenait, la notion de lutte de classe, qui ne va pas de soi à mon avis, et la pratique de la collaboration ( de classe ) la plus quotidienne et la plus banale avec le " partenaire " social qui a
pour vilain nom patronat dans une foultitude d'instances et d'organismes sociaux.
Ta référence récente à la provocation d'un Warren Buffet, un anti-syndicaliste notoire, dans un pays où les syndicats sont incomparablement plus forts que chez nous, est bien la preuve que tu n'as
pas choisi entre deux modes de pensée.

Fripouille 09/02/2014 09:35

je ne fais pas d'anti syndicalisme,desole de te decevoir encore une fois tu as tout faux

je critique certains syndicats a popole (snu,cgt,fo pour ne pas les nommer) qui font du dogme et de la posture et nous font perdre continuellement des choses en mentant,tronquant la verite et en
faisant croire qu'en etant sur des betises que l'on raconte les collegues vont finir par le croire
le pire c'est que l'on a les protocoles d'accord qui sont facilement accessibles,il suffit de les lire pour se rendre compte qu'ils mentent sur le pourquoi ils ne signent pas

allez je te donne un exemple,je critique la formation professionnelle telle qu'elle est pratiquee pour autant je ne remets pas en cause son utilite dans l'absolu,la c'est la meme chose,il faut un
syndicalisme fort,pas les demagos que l'on se paye actuellement

et pour ce qui est de la teinture ideologique,il suffit de vous lire,vous ne pouvez exprimer un probleme sans le transformer en symbole de la lutte des classes

tu comprends vraiment ce que tu as envie de comprendre
tu vois c'est ca le probleme aujourd'hui,ces syndicats sus nommes ne traitent pas les problemes objectivement ils font du oui a rien non a tout,moralite nous sommes leses et en plus ils sont fiers
de leur connerie

Jean-Pierre NGUYEN 08/02/2014 23:17

Bonsoir Krymsky,

Quand tu écris " Fripouille, je suis pleinement d'accord avec ta première phrase sur le double langage fort commode de certains syndicalistes" alors que la Fripouille affirmait :" je pense que le
manque de revolte a popole vient du fait que vous ne pouvez poser les problemes clairement sans le teinter d'une ideologie extreme gauchisante que vomit une bonne majorite ".

J'essayais de comprendre une éventuelle ironie de ta part.

C'est pourquoi je t'ai questionné sur le double langage de certains syndicalistes à travers la première et deuxième interrogation . Ta réponse semble tout simplement décalée sans confirmer ton
blanc sein à la Fripouille.

Tu as par ailleurs tout-à-fait le droit d'être en accord avec l'affirmation de la Fripouille et de pratiquer l'anti-syndicalisme sans dire que tu fais de l'anti-syndicalisme ta tasse de thé.

Quant à la fusion de centrales syndicales, l'obligation d'obtenir plus de 10% des voix pour être représentative va la mettre à l'ordre du jour de fait.

Mais quand tu affirmes : " D'une manière plus large, la protection sociale et des salariés a été organisée en France par l'état et par la loi par dessus des syndicats, c'est à dire par les moyens
politiques " tu démontres une ignorance de l'histoire des revendications sociales depuis 1945 et de l'évolution du droit social durant cette période.

Je ne parle pas de législations sociales mais de jurisprudences favorables aux salariés par l'action syndicale.

Pour bien te faire comprendre cette réalité, je vais reprendre une expérience vécue par ton serviteur.

En 1970, les partenaires sociaux signent une Convention Collective Etendue traitant de la formation continue grâce à l'insistance du représentant du MEDEF convaincu de l'utilité de combler l'écart
en matière de formation professionnelle et d'apprentissage entre la France et l'Allemagne. Tous les syndicats ouvriers signent dont la CGT.

En 1971, le législateur reprend l'intégralité du texte pour sortir la première loi sur la formation continue car le sens du vent indiquait à la girouette le chemin à suivre.

En 1983, cette loi était inapplicable dans les PME-PMI, soit 80 % des salariés n'avaient pas accès à la formation continue car les entreprises n'accordaient pas les autorisations d'absences pour
les salariés souhaitant partir en formation.

Votre serviteur pour suivre une formation que l'entreprise lui refusait et pour faire avancer le droit social a demandé l'appui de son syndicat (CGT-FO) pour financer une action judiciaire en
Prud'homme, puis en Cour d'Appel Chambre Sociale afin de faire jurisprudence pour que les Conventions Collectives et la loi de 1971 s'appliquent dans les PME-PMI. Ce fut un succès car les demandes
de départ en formation de salariés explosèrent après cette date.

Comprends-tu ma position pro-syndicale Krymsky ?

Et quel que soit le syndicat ouvrier !

Bonne chance à toutes et à tous,

Jean-Pierre NGUYEN

Krymsky 08/02/2014 13:56

j'ai répondu à tes questions, si tu ne comprends pas c'est ton problème.

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche