3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 18:52

AFP / Le Monde  3 septembre 2014

Contrôle des chômeurs : Rebsamen annule un déplacement dans une agence Pôle emploi

Officiellement, François Rebsamen, le ministre du travail, est « retenu à Parispour une réunion urgente ». Au lendemain de ses déclarations polémiques sur le renforcement du contrôle des chômeurs, M. Rebsamen a annulé le déplacement qu'il devait effectuer mercredi 3 septembre à Evreux.

Le ministre devait visiter l'agence locale du Pôle emploi et assister à la signature d'une convention « accompagnement global » des demandeurs d'emploi en difficulté, entre le directeur général du Pôle emploi, Jean Bassere, et le président (PS) du conseil général de l'Eure, Jean-Louis Destans. Après participation à une table ronde avec des « acteurs de l'emploi et de l'insertion », il devait rencontrer la presse en fin d'après-midi.


 

« LES PROPOS DE REBSAMEN SONT TRÈS MAL PASSÉS »

Dans une interview au quotidien Paris-Normandie, dont il faisait la « une » mercredi, le ministre est revenu, comme il l'a fait la veille, sur sa demande de meiux lutter contre la fraude chômeurs. « Il ne s'agit absolument pas destigmatiser les chômeurs », a-t-il expliqué. « Le fait de prononcer le mot “contrôle” ne doit pas provoquer de réaction épidermique », explique-t-il encore, alors que ses déclarations ont provoqué une vague d'indignation à gauche et chez les syndicats.


 UNE « FAUTE »

L'agacement ne s'est d'ailleurs pas tassé dans les rangs du PS mercredi. Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a ainsi estimé, sur BFM-TV, que la proposition du ministre de « renforcer les contrôles » pour vérifier que les chômeurs « cherchent bien un emploi » était « une faute ». D'après lui, le président de la République, François Hollande, qu'il accompagnait la veille dans une école de Seine-Saint-Denis, était aussi « un peu agacé » par son ministre.

Ces « effets d'annonce » peuvent « perturber l'acceptation des réformes sociales que nous avons entreprises », a souligné une des porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée, Annick Lepetit. Des députés socialistes interrogés par l'AFP ont confirmé que « les propos de Rebsamen sont très mal passés ». Et ont demandé au gouvernement de « se ressaisir ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

tiens, t'es radié 03/09/2014 23:49

"Ces « effets d’annonce » peuvent « perturber l’acceptation des réformes sociales que nous avons entreprises », a souligné une des porte-parole du groupe socialiste à l’Assemblée..."
http://www.lemonde.fr/emploi/article/2014/09/03/francois-rebsamen-annule-un-deplacement-sur-le-theme-de-l-accompagnement-des

Sur Rebsamen et Dexia (dont il a été mb du CA), un bon exemple de la fabrication de la dette publique au nom de laquelle on impose aux préciares de se boucler la ceinture :

En dépit d’un rappel du préfet sur le caractère obligatoire de la publication de l’état de la dette dans les annexes, aucun document officiel n’a pu être obtenu à Dijon, où l’équipe du socialiste
François Rebsamen, qui brigue un troisième mandat, se contente de donner un résumé de la situation :
« Sur les trois produits plus sensibles, deux sont sécurisés [transformés en prêts à taux fixes] y compris bien après 2014 et seront renégociés le moment voulu, un est sous surveillance avec un
risque de taux autour de 5 % provisionné dans le budget de la ville. Hors charte Gissler [le tableau établi par le ministère des finances pour catégoriser les différents prêts], le montant de ces
trois emprunts est de 36 millions d’euros, soit 17 % de l’encours de la dette. »
La mairie précise : « Si 17 % sont des produits structurés, tous les produits structurés ne sont pas toxiques ! » Problème, des produits hors charte sont forcément toxiques, les banques se sont
même accordées pour ne plus lesdistribuer. Sans parler des autres produits dont la toxicité (ou au contraire la fiabilité) mériterait d’être étudiée.
Outre le fait que M. Rebsamen a été administrateur de Dexia jusqu’en 2008, l’absence d’information publique pose question. La Chambre régionale des comptes n’a publié aucun rapport sur le sujet et
répond seulement qu’elle « n’a pas prévu de rendre un rapport sur la ville de Dijon dans un futur proche ».

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/14/gaudin-rebsamen-estrosi-des-maires-face-aux-emprunts-toxiques_4381506_435577

CAMBACERES 03/09/2014 21:30

et il bat en retraite !

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche