8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 17:38

 

Paul-a-un-moral-d-enfer.jpg

Photo archives pullover-blog

 

AFP  8 octobre 2013

Suicides à Pôle emploi : le directeur général nie tout malaise social


Pour Jean Bassères, le directeur général de Pôle emploi, il n'y a "pas de malaise social généralisé" au sein de l'organisme, pourtant frappé par trois suicides de cadres.

Suicides à Pôle emploi : le directeur général nie tout malaise social

Pour Jean Bassères, le directeur général de Pôle emploi, il n'y a "pas de malaise social généralisé" au sein de l'organisme, pourtant frappé par trois suicides de cadres.


En savoir plus sur http://lentreprise.lexpress.fr/gestion-du-personnel/suicides-a-pole-emploi-le-directeur-general-nie-tout-malaise-social_43486.html#WRkrQJtbeziLHkVL.99

Alors que Pôle emploi connaît de vives tensions et trois cas de suicides récents, le directeur général de l'organisme, jean Bassères, s'est voulu rassurant.

"Je ne dis pas qu'il n'y a pas de difficultés particulières, mais globalement, je pense qu'on n'a pas une situation de malaise social généralisé", a-t-il déclaré mercredi 8 octobre sur France Inter.

"Les suicides de cadres, c'est évidemment des drames auxquels on est confrontés et notre préoccupation la plus forte c'est d'agir très vite auprès de la famille et des collègues pour prendre toutes les mesures pour atténuer une douleur, même s'il est impossible de le faire", a-t-il souligné.

Réflexion sur les conditions de travail

Mais, a-t-il expliqué, le baromètre social, réalisé en interne et qui permet "d'avoir une mesure objective de l'état du climat social", dont la dernière édition est sortie au mois de mai montre "des améliorations" sur "la très grande majorité des questions qui sont posées" et indique qu'il n'y a pas de situation de "malaise social généralisé".

S'agissant des cadres, M. Bassères a expliqué avoir fait appel aux experts indépendants de l'ANACT (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail) qui, "dans les prochains jours, rencontreront les partenaires sociaux de Pôle emploi".


Sept des neuf syndicats de Pôle emploi (FO, SNU, CGT, CFTC, SUD, Snap et Unsa) avaient réclamé fin septembre une "expertise" générale des conditions de travail pour prendre la mesure de la souffrance générale des agents, selon eux, après trois suicides de cadres en sept mois.

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 22:14

 

Vernier

Le Premier magistrat de Douai, visiblement fier de sa charge

 

L'Observateur du Douaisis 7 octobre 2013


Un conseiller Pôle Emploi pour 192 chômeurs, le coup de gueule de Jacques Vernier

Selon une récente enquête, l'agence Pôle emploi de Douai manque cruellement d'effectif et bat le record des sous-effectifs avec un conseiller de Pôle Emploi pour 192 chômeurs.

Dans le territoire, les agences de Somain et de Sin –le-Noble ne sont pas mieux loties. Dans une lettre adressée au directeur régional de Pôle Emploi, le maire de Douai pousse un véritable coup de gueule.

« Le territoire est fragile, les élus de tout bord sont mobilisés à chaque instant pour sauver, maintenir, créer de l'emploi.

Comment imaginer qu'un conseiller Pôle Emploi puisse gérer efficacement autant de personnes en difficultés, sachant que ce chiffre n'inclut pas certaines catégories de demandeurs d'emploi et qu'il est très certainement encore plus élevé ? Avez-vous décidé d'abandonner notre territoire ? J'attends que vous mobilisiez des moyens supplémentaires sans plus attendre pour corriger cette choquante inégalité et permettre un suivi efficace des demandeurs d'emploi de notre territoire. »

 

Dans le territoire, les agences de Somain et de Sin-le-Noble ne sont pas mieux loties. Dans une lettre adressée au directeur régional de Pôle Emploi, le maire de Douai pousse un véritable coup de gueule.

« Le territoire est fragile, les élus de tout bord sont mobilisés à chaque instant pour sauver, maintenir, créer de l'emploi.

Comment imaginer qu'un conseiller Pôle Emploi puisse gérer efficacement autant de personnes en difficultés, sachant que ce chiffre n'inclut pas certaines catégories de demandeurs d'emploi et qu'il est très certainement encore plus élevé ? Avez-vous décidé d'abandonner notre territoire ? J'attends que vous mobilisiez des moyens supplémentaires sans plus attendre pour corriger cette choquante inégalité et permettre un suivi effiace des demandeurs d'emploi de notre territoire. »

Les arguments du maire de Douai et les chiffres en détail dans notre édition du 10 octobre en vente chez votre marcchand de journaux.

- See more at: http://www.lobservateurdudouaisis.fr/article/07/10/2013/un-conseiller-pole-emploi-pour-192-chomeurs--le-coup-de-gueule-de-jacques-vernier-/4678#sthash.6X29zxyl.dpuf
Selon une récente enquête, l'agence Pôle emploi de Douai manque cruellement d'effectif et bat le record des sous-effectifs avec un conseiller de Pôle Emploi pour 192 chômeurs. - See more at: http://www.lobservateurdudouaisis.fr/article/07/10/2013/un-conseiller-pole-emploi-pour-192-chomeurs--le-coup-de-gueule-de-jacques-vernier-/4678#sthash.6X29zxyl.dpuf
Selon une récente enquête, l'agence Pôle emploi de Douai manque cruellement d'effectif et bat le record des sous-effectifs avec un conseiller de Pôle Emploi pour 192 chômeurs. - See more at: http://www.lobservateurdudouaisis.fr/article/07/10/2013/un-conseiller-pole-emploi-pour-192-chomeurs--le-coup-de-gueule-de-jacques-vernier-/4678#sthash.6X29zxyl.dpuf
Selon une récente enquête, l'agence Pôle emploi de Douai manque cruellement d'effectif et bat le record des sous-effectifs avec un conseiller de Pôle Emploi pour 192 chômeurs. - See more at: http://www.lobservateurdudouaisis.fr/article/07/10/2013/un-conseiller-pole-emploi-pour-192-chomeurs--le-coup-de-gueule-de-jacques-vernier-/4678#sthash.6X29zxyl.dpuf

Dans le territoire, les agences de Somain et de Sin-le-Noble ne sont pas mieux loties. Dans une lettre adressée au directeur régional de Pôle Emploi, le maire de Douai pousse un véritable coup de gueule.

« Le territoire est fragile, les élus de tout bord sont mobilisés à chaque instant pour sauver, maintenir, créer de l'emploi.

Comment imaginer qu'un conseiller Pôle Emploi puisse gérer efficacement autant de personnes en difficultés, sachant que ce chiffre n'inclut pas certaines catégories de demandeurs d'emploi et qu'il est très certainement encore plus élevé ? Avez-vous décidé d'abandonner notre territoire ? J'attends que vous mobilisiez des moyens supplémentaires sans plus attendre pour corriger cette choquante inégalité et permettre un suivi effiace des demandeurs d'emploi de notre territoire. »

- See more at: http://www.lobservateurdudouaisis.fr/article/07/10/2013/un-conseiller-pole-emploi-pour-192-chomeurs--le-coup-de-gueule-de-jacques-vernier-/4678#sthash.6X29zxyl.dpuf

Dans le territoire, les agences de Somain et de Sin-le-Noble ne sont pas mieux loties. Dans une lettre adressée au directeur régional de Pôle Emploi, le maire de Douai pousse un véritable coup de gueule.

« Le territoire est fragile, les élus de tout bord sont mobilisés à chaque instant pour sauver, maintenir, créer de l'emploi.

Comment imaginer qu'un conseiller Pôle Emploi puisse gérer efficacement autant de personnes en difficultés, sachant que ce chiffre n'inclut pas certaines catégories de demandeurs d'emploi et qu'il est très certainement encore plus élevé ? Avez-vous décidé d'abandonner notre territoire ? J'attends que vous mobilisiez des moyens supplémentaires sans plus attendre pour corriger cette choquante inégalité et permettre un suivi effiace des demandeurs d'emploi de notre territoire. »

- See more at: http://www.lobservateurdudouaisis.fr/article/07/10/2013/un-conseiller-pole-emploi-pour-192-chomeurs--le-coup-de-gueule-de-jacques-vernier-/4678#sthash.6X29zxyl.dpuf

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 21:38

 

Bougainville

 

marsactu  7 octobre 2013

Un décès à Pôle emploi suscite inquiétude et rejets chez les agents

L'agence Pôle emploi de Bougainville connaît des travaux en urgence après le récent décès d'un agent. Même si le lien n'est pas avéré, le transfert des salariés appelés à travailler sur un autre site a été refusé par d'autres agents car ils étaient suspectés de véhiculer des maladies.

La maladie qui se propage le plus vite reste la rumeur. Pôle emploi en a fait l'amère expérience à Marseille depuis une dizaine de jours. Le décès d'une employée, malade de longue date, de l'agence de Bougainville a créé un vent de panique auprès de ses collègues. Depuis des années, cette antenne ne rassure pas ceux qui y travaillent : régulièrement, de fortes odeurs y sont ressenties. Suffisant pour qu'après ce décès, d'autres histoires remontent à la surface. N'y a-t-il pas eu plusieurs agents se plaignant de problèmes respiratoires ? D'aucuns veulent exercer leur droit de retrait. La direction décide le jeudi 26 septembre de fermer le site de Bougainville.

Le mercredi matin, premier jour de fermeture de l'antenne, il est prévu que les agents trouvent une nouvelle affectation provisoire dans plusieurs agences réparties dans la ville. Quelques-uns sont ainsi fléchés vers l'agence chargée du suivi des cadres, à Pont-de-Vivaux. Mais leurs nouveaux collègues ne vont pas les laisser s'y installer. "Des réactions individuelles", pondère la direction. Le coup est rude pour les agents éconduits. "C'est une action de conservation", esquisse l'élu CFDT du CHSCT Jean-Marc Cavagnara. "À partir du moment où la communication n'est pas passée, quand on ne sait pas, on se protège, poursuit-il. C'est un peu l'instinct grégaire qui reprend le dessus."

Persiste la violence du geste. Dans un tract interne que nous nous sommes procuré, le syndicat CFTC compare, pour dénoncer la stigmatisation, les Bougainvillois à "des pestiférés contaminants" mais refuse aujourd'hui de communiquer sur ses propres écrits. "L'autre agence, bien forcée de les accueillir suite à cela, a sorti les produits chlorés pour nettoyer après leur passage", poursuit ce document. De quoi accentuer le sentiment d'une "psychose" comme le lâche du bout des lèvres Jean-Marc Cavagnara.

Un décès pas lié au lieu de travail

L'agence close, "une expertise de l'air par un cabinet indépendant et un contrôle sanitaire avec l'agence régionale de santé" ont pourtant été engagés, explique la direction, afin de dissiper les craintes des agents. Mais, au lieu de calmer les esprits, ces mesures ont d'autant accentué la crainte. Laissant libre court à l'adage qu'il n'y a pas de fumée sans feu... Dans ces moments, l'attente que demanderait le temps de l'expertise n'est pas celui de la discussion collective.

Un comité d'hygiène et de sécurité est finalement convoqué de manière exceptionnelle mardi 1er. Les représentants de la direction veulent rassurer les élus du personnel. Les premières analyses de l'ARS n'établissent "pas de lien de causalité directe entre le décès et la présence sur le lieu de travail", leur explique-t-on alors tandis que les analyses de qualité de l'air se poursuivent.

Ces deuxièmes études toujours en cours, l'agence de Bougainville a tout de même rouvert ce matin et les agents ont retrouvé leur bureau d'origine. Chacun essaie de comprendre comment le bruit a pu ainsi grossir pendant quelques jours. À l'agence du carré Gabriel où l'on a accueilli plusieurs Bougainvillois, des agents pointent "une agence cadres du Sud qui ne voulait pas voir ceux du Nord". L'idée d'une fracture territoriale est bien entendu rejetée par la direction qui ne veut y voir que des actes individuels. Les syndicats y décèlent quant à eux un problème plus profond. "Ce n'est pas comme si la vie à Pôle emploi était un long fleuve tranquille", euphémise Jean-Marc Cavagnara alors que la fusion ANPE/Unedic a durablement marqué les esprits.

"Ça n'obère pas le fait qu'on est dans une démarche d'amélioration des conditions de travail. C'est une agence pour laquelle on est en recherche pour rentrer dans un référentiel immobilier différent. Cela veut dire déménager si les locaux ne peuvent être aménagés conformément à ce référentiel. On est dans une échéance à 18 mois", détaille Catherine Bedenes, directrice en charge de la stratégie à Pôle emploi. D'ici là, les recalés de l'agence Bougainville devront patienter.


Par Jean-Marie Leforestier, le 7 octobre 2013


Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 20:46

 

souffrance-au-travail.jpg

 

Est Républicain  5 octobre 2013

Tribunal - L’ex-directeur de Pôle Emploi comparaissait pour harcèlement moral

"Le climat était malsain"

L’ex-Directeur de Pôle Emploi, 63 ans, était cité à la barre pour harcèlement et dégradations des conditions de travail pour trois employés : surveillance tatillonne, isolation de personnels, attitude humiliante, vexations, menaces…

La première employée, travailleuse handicapée, a eu, le 24 novembre 2011, une altercation très forte avec le prévenu qui lui reprochait d’être encore dans les locaux alors qu’elle avait été affectée à l’Afpa. L’homme reconnaît les échanges vifs, mais nie toute agression. « Elle ne voulait pas partir » explique-t-il. « J’ai voulu régler le problème dans mon bureau. Elle s’est mise à hurler, moi aussi . » Pourtant, de nombreux témoignages, lus par le président, Therolle l’accablent. Le 3 décembre, l’employée porte plainte. En mars 2012, un deuxième employé porte plainte. Il subissait des réflexions récurrentes sur la qualité de son travail et, selon lui, le directeur avait organisé son isolement. Là encore, des témoignages viennent étayer sa plainte. Le prévenu nie : « Il m’avait pris en grippe, mais je ne l’ai jamais harcelé ». Le président lira aussi le rapport d’audition d’une troisième employée, blessée par l’attitude du directeur.

En interne, à Pôle Emploi, en mars, un audit a lieu, après le signalement des trois employés à la direction régionale et nationale. 22 agents seront entendus. Le juge résume le rapport remis en avril : « La cabale contre le directeur ne tient pas, les témoignages sont cohérents… ».

Le rapport évoque de graves fautes professionnelles. Peu temps après, le directeur recevra alors une lettre de licenciement. Il a porté l’affaire devant les prud’hommes. Pour Me Muller, avocat d’une des parties civiles, « Il a montré une volonté évidente d’être vexant et humiliant et a fait régner un climat malsain au sein de Pôle Emploi. Il a eu un management pathogène ». Pour Me Mougin, avocat d’une autre employée, « il n’a pas conscience du mal qu’il a fait autour de lui ».

Pour le ministère public, les faits de harcèlement sont établis et de demander au tribunal de condamner le prévenu à trois mois de prison avec sursis et à 500 € d’amende.

Me Debeaumont, avocat de la défense, a essayé de minimiser les faits qui sont reprochés à son client, relevant que, dans ce dossier, « il n’y avait pas beaucoup de certitudes et qu’il fallait replacer les faits dans leur contexte ». L’avocate a souligné aussi le mauvais état de santé de son client, un rapport d’inspection incomplet et a demandé sa relaxe, indiquant, que, dans ce dossier, le directeur était un bouc émissaire. « Si le climat est malsain, c’est la faute de Pôle Emploi », a-t-elle précisé. Le jugement a été placé en délibéré au 30 octobre à 8 h 30.


Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 21:19

 

EURES.jpg

 

Toute l'Europe  4 octobre 2013

La réforme du réseau EURES

La mobilité des travailleurs entre les Etats membres peut contribuer à réduire le chômage. Pourtant seuls quelque 2 % des citoyens européens vivent et travaillent dans un Etat membre autre que leur pays d'origine. Face à ce constat, la Commission européenne a décidé de réformer le fonctionnement du réseau EURES, explique le commissaire européen à l'Emploi.

Une réforme qui a déjà démarré avec la modernisation du site Internet d'EURES et qui sera complétée pour entrer en vigueur le 1er janvier 2014. Cette réforme se focalise sur l'appariement, le recrutement et le placement et pose ainsi les jalons d'un véritable marché européen de l'emploi.

EURES réunit actuellement plus d'une trentaine de services européens de l’emploi basés dans les Etats membres de l’Union, dans les pays de l’EEE (la Norvège, l’Islande et le Lichtenstein) et en Suisse.

Près d'1 400 000 offres d'emploi en moyenne sont diffusées et environ 150 000 demandeurs d'emploi accèdent à un emploi dans l'Union européenne chaque année via EURES.

La réforme d’EURES a pour but d’aider les demandeurs d’emploi à entrer plus facilement en relation avec des employeurs recherchant des compétences particulières, de cibler davantage les secteurs et les métiers en déficit de main-d’œuvre qualifiée et de soutenir des programmes de mobilité axés sur les jeunes, a expliqué le commissaire européen.

EURES sera en mesure de répondre directement à des besoins économiques spécifiques, en faisant activement correspondre les demandes de chômeurs ou de personnes souhaitant changer d’emploi avec les vacances disponibles. Un système qui devrait permettre aux employeurs d'avoir un meilleur accès à un réservoir de candidats dans lequel ils pourront trouver les qualifications nécessaires pour développer et faire croître leur entreprise.


Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 22:06

 

senior-cv

 

Extrait d'un projet d'accord en cours de négociation avec les syndicats

·         "Afin de faciliter le retour à l’emploi de demandeurs d'emploi senior et de leur permettre de compléter leur carrière en vue de la retraite, Pôle emploi  aura recours  aux contrats à  Durée Déterminée Séniors. Ce contrat  permet de recruter  des demandeurs d’emploi de plus de 57 ans inscrits comme tels depuis plus de trois mois pour les faire bénéficier d’un contrat pouvant aller jusqu’à  18 mois, renouvelable une fois conformément aux articles D 1242-2  et D 1242-7 du code du travail. »

·         

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 17:04

 

France Bleu Maine  2 octobre 2013

Pôle Emploi ferme deux agences au Mans "pour améliorer l'accueil" des chômeurs

Le directeur territorial de Pôle Emploi justifie la fermeture de deux des cinq agences mancelles pour concentrer plus de conseillers sur les trois qui vont rester ouvertes au public.

 


Où l'on apprend que Jean Bassères est le PDG de Pôle emploi ...




Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 16:48

 

St-Brieuc--03102013.jpg

Les syndicats n’excluent pas une action en justice contre la mesure disciplinaire prise par la direction de Pôle Emploi.

 

Ouest France  3 octobre 2013

Agent sanctionné : Pôle Emploi en grève le 10 octobre

Un agent de Saint-Brieuc a été mis à pied pendant cinq jours pour avoir ouvert des droits, à tort, à un demandeur d’emploi. Les syndicats appellent à une journée de grève le 10 octobre, partout en Bretagne.

La grogne enfle parmi les 2 200 agents de Pôle Emploi en Bretagne. Les syndicats affichent leur unité en appelant à la grève le jeudi 10 octobre, avec un rassemblement, à 10 h, devant la direction territoriale de Saint-Brieuc.

En cause, une mise à pied de cinq jours décidée par la direction à l’encontre d’un agent du bassin briochin. Ce dernier avait ouvert les droits au chômage à un intermittent du spectacle, qui lui avait fourni un faux document.

« Management par la terreur »

Pour les syndicats, il ne s’agit en aucun cas d’une faute. « Le collègue se fait sanctionner, alors qu’il n’a fait que son travail. Il ne savait pas qu’il s’agissait d’un faux document. » Plus largement, les syndicats dénoncent un mal-être au sein de Pôle Emploi depuis la fusion, en 2008, de l’ANPE et des Assedic. « C’est un management par la terreur. Au cours des dernières années, on a compté 17 suicides, y compris parmi les cadres dirigeants. Le malaise est profond. »

De son côté, la direction régionale assure que « cette mesure disciplinaire est basée sur des faits avérés, après enquête ».

-------------------------

Le Télégramme  4 octobre 2013

Pôle emploi. Une grève régionale pour soutenir un agent sanctionné

 

L'intersyndicale de Pôle emploi Bretagne a décidé de lancer un appel à une grève régionale (2.100 salariés) pour la journée du jeudi 10 octobre, avec un rassemblement à 10 h devant la direction territoriale de Saint-Brieuc, rue de la Hunaudaye.

L'élément déclenchant de ce mouvement a été la sanction de cinq jours de mise à pied infligée à un agent briochin, dont la direction considère qu'il a commis une faute en faisant bénéficier à tort un demandeur d'emploi d'une allocation de retour à l'emploi. « Nous considérons qu'il n'y a eu ni erreur ni faute dans cette affaire », soutient Guillaume Bourdic, responsable CGT. « L'agent sanctionné était un spécialiste des intermittents du spectacle », explique-t-il. « Désormais, c'est une plateforme nationale qui traite leurs cas et notre collègue l'a tenue informée de la demande. Mais, faute d'avoir obtenu une réponse, il a traité le dossier. Une telle sanction dans un tel cas, c'est du jamais vu ! Si notre collègue saisit le conseil des prud'hommes, nous soutiendrons son action », poursuit-il.


Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 09:38

 

emplois-d-avenir-.jpg

Dessin de F. Deligne

 

Extrait d'un document interne présenté au CCE du 3 octobre 2013

 

"Pôle emploi s’est engagé à recruter 145 jeunes  en emplois d’avenir dans 21 régions au sein des agences Pôle emploi des zones urbaines sensibles. 


Public ciblé par Pôle emploi :

          Des jeunes sans emploi de 16 à 25 ans (ou jusqu’à 30 ans s’ils sont reconnus travailleurs handicapés). Sans diplôme ou titulaires d’un CAP/BEP  et à titre exceptionnel, jusqu’au niveau bac+3 pour les jeunes résidant en ZUS

Durée :

          Les emplois d'avenir sont recrutés pour trois ans (1 an renouvelable 2 fois) et ont vocation à être pérennisés au bout de trois ans

          Le bénéficiaire d'un emploi d'avenir occupe un emploi à temps plein. Le titulaire d’un emploi d’avenir bénéficie de toutes les dispositions légales et conventionnelles (congés payés, congés pour événements familiaux, réglementation de la durée du travail, suivi médical, etc.)."


Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 19:32

 

Abherve.jpgMichel Abhervé sur France Info

2 octobre 2013

Pôle emploi est-il efficace ?

 

 


 

Le blog de Michel Abhervé

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche