25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 21:22

 Laumiere1.jpg

Laumiere2.jpg

 

Communiqué de presse 25 juin 2014

Au 5e  jour de grève, la Direction de Pôle emploi cède aux revendications des agent-es de Paris Laumière! Les agent-es, en grève pour dénoncer le manque d’effectif, ont été rejoints, mardi 24 juin, par des collectifs de chômeurs, précaires, agent-es de Pôle emploi, intermittent-es et intérimaires. Devant le mutisme de leur hiérarchie, les agent-es et les collectifs qui les soutenaient ont décidé de s’inviter à la Direction générale de Pôle emploi. Bilan victorieux : la Direction a cédé et accorde quatre postes en CDI et un poste en CDD. 

Il aura fallu ce cinquième jour de grève, le soutien des collectifs solidaires du mouvement et l’occupation de la Direction générale de Pôle emploi pour qu’enfin des propositions soient faites aux agent-es grévistes. Ces derniers demandaient que les 8 postes en CDI prévus à la création de l’agence soient enfin pourvus. Devant la détermination des agent-es en grève, ce sont 1 poste en CDI en juillet, 3 postes en CDI en octobre et 1 poste en CDD fin juin qui ont été accordés. Rappelons qu’au 1er jour de grève, jeudi 12 juin, les agent-es avaient rencontré la Direction de Paris qui avait douté de leurs compétences en leur expliquant que les problèmes qu’ils rencontraient venaient du fait qu’ils ne savaient pas utiliser les moyens mis à leur disposition. Au troisième jour de grève, mercredi 18 juin, la Direction régionale avait annoncé par téléphone qu’elle comptait engager des poursuites judiciaires, estimant scandaleux que les agent-es entravent le Service public. Il lui avait été répondu que c’est bien la Direction qui, en n’allouant pas les moyens nécessaires, empêchait les agent-es d’assurer leurs missions de service public. Au quatrième jour de grève, jeudi 19 juin, la Direction générale avait répondu aux organisations syndicales que, attachée au dialogue social, elle faisait toute confiance en l’examen par la Direction régionale des revendications des agent-es grévistes. 

Malgré le mutisme de leur Direction, la remise en cause de leurs compétences et les menaces de criminalisation du mouvement, les agent-es grévistes ont tenu bon et ont fait plier la Direction ! 

Paris, le 25 juin 2014 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Boréale
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 09/07/2014 00:21

@ Jean Pierre : Donc, JE FAIS COMMENT, MOI? A l'ordre de qui je fais mon chèque? A qui je l'adresse? Tu ne réponds pas à ma question!
Merci de me donner - précisément - la marche à suivre ...

Jean-Pierre NGUYEN 05/07/2014 00:09

Bonsoir Jacques,

Je viens de reprendre le travail après trois semaines d'arrêt suite à une péritonite.
Je suis en mesure de te donner la procédure à suivre pour aider la dizaine de collègues qui auront une retenue sur salaire représentant cinq jours pour ceux qui ont tenu jusqu'à l'accord obtenu
auprès de la DR.

Ces collègues de l'agence de Paris-Laumière ont créé un collectif de salariés en dehors des syndicats de Pôle-Emploi afin de ne pas être "récupérés" par ceux-ci.

C'est pourquoi la plupart des syndicats se sont retirés de cette revendication portant uniquement sur une demande d'effectif suffisant pour assurer le service minimum.

Seuls, le SNU et SUD ont accepté d'accompagner ce collectif sans le "récupérer" et vont verser chacun une somme à titre de "dons pour un secours" au représentant du collectif qui répartira au
prorata des jours de grève pour compenser partiellement la perte de salaire de ces collègues.

N'appartenant à aucun de ces deux syndicats, je vais faire un don personnel auprès du représentant de SUD de mon agence au motif du soutien solidaire avec ces collègues de Laumière. Ce versement
s'ajoutera aux autres dons anonymes que ces deux syndicats ont déjà reçus de salariés de PE.

Bonne retraite Jacques,

Jean-Pierre NGUYEN

Aliénor d'Aquitaine 28/06/2014 01:49

Tiens, il dit rien Cambacérès...

Jacques Heurtault 28/06/2014 00:04

1. J'hallucine ... "Variable d'ajustement" revendique un "DROIT AU CHÔMAGE"! C'est bien ça? J'ai bien compris?
2. Je crains malheureusement que les collègues qui ont fait grève perdent effectivement leurs journées de salaire ...
3. Je verse 100 euros de soutien financier aux grèvistes. Merci de m'indiquer la marche à suivre (ordre du chèque, adresse du destinataire, ...). JE NE PLAISANTE PAS! Jean Pierre, est-ce que tu
peux t'en occuper personnellement? Parce qu'il y a des causeurs qui ignorent tout de l'action CONCRETE ...

ArMenBreizh 27/06/2014 15:31

@ susan

les agents n'ont pas à "perdre" 5 jours de grève, car ils n'auraient pas eu à la faire si la direction avait rempli son "contrat" de mettre en place réellement les CDI exigés depuis.

On ne fait pas payer à des salariés leur grève si on les oblige à la faire pour qu'ils doivent récupérer ce qui leur est "dû".

Et c'est valable pour beaucoup d'autres actions également.

Aurore-Boreale@orange.fr

  • : pull.over-blog.fr
  • pull.over-blog.fr
  • : Je suis une jeune salariée de Pôle emploi. aurore-boreale@orange.fr
  • Contact

Doc en ligne

 

convention tripartite

La convention tripartite Etat-UNEDIC-Pôle emploi

 

Cour-des-comptes.jpg

Rapport sur la sous-traitance    

 

 

 

 

Iborra.jpg

Le rapport Iborra sur le SPE (texte intégral)

 

PE-copie-2

 LE BUDGET 2013 DE POLE EMPLOI

 

 

 

 

 

  UNEDIC.jpg

Utile et pratique 

 

CHARPY.jpg

 

    texte intégral (gratuit)

 

 

Ce livre est dédié aux agents de Pôle emploi et à ceux qu’ils accompagnent chaque jour.

  (Christian Charpy)

 

 

CCN.jpg

La Convention Collective Nationale

 

 

INA.jpg

Histoire de l'Assurance Chômage (VIDEO INA)


Recherche